Une attention très délicate

Il m’arrive d’écrire quelques pensées pour des calendriers, celle-ci paraitra en 2018, c’est un peu loin alors je vous la partage dès maintenant.
Regardant un reportage télévisé, j’ai été très touché par le témoignage d’un homme atteint d’une leucémie. Afin bébé rouge à lévresd’éviter toute infection de l’extérieur, il était confiné depuis des semaines dans une chambre stérile.
Ce jour-là, une infirmière lui demande « vous n’avez besoin de rien ? » Le patient fait une réponse surprenante, inattendue : « J’ai besoin de bisous car ça fait un mois que je suis dans cette bulle stérile et que je n’en ai pas, c’est très long, je n’en peux plus !!! » L’infirmière sans va sans dire un mot.
Elle revient un moment plus tard, lui apportant une feuille emballée dans un étui stérile. Sur celle-ci, l’infirmière et l’une de ses collègues ont fait un bisou, la trace de leur rouge à lèvres le certifie. L’homme bouleversé par une telle attention applique la feuille sur sa joue, les larmes aux yeux.

Le précieux document sera épinglé bien en vue pour que le patient puisse bénéficier de ces bisous à distance ».
N’étant pas dans leurs attributions, elles n’étaient pas obligées de faire cela. Ce geste est fort en délicatesse, en prise en compte du besoin de ce patient, en imagination pour le satisfaire, en recherche du soutien de quelqu’un d’autre pour ne pas être seule dans cette démarche,…
A la télé, cet homme témoignait de son parcours de souffrances mais aussi de ce geste délicat dont il se rappellera toute sa vie durant.

Pourrions-nous, nous aussi, avoir aujourd’hui une attention délicate envers un membre de notre famille, un voisin, un collègue, un réfugié ou peut-être un SDF. La liste n’est évidemment pas exhaustive.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.